La maison en ceramique blanche de Jean-Pierre Raynaud

C'est en 1969 que Jean-Pierre Raynaud, artiste plasticien français, commence à construire sa maison à La Celle-Saint-Cloud à l'ouest de Paris. Dans le but de produire un espace absolu, il couvre  les sols, les murs, les plafonds et les meubles fixes de carreaux de céramique blanche de 15x15cm aux joints noirs.
L'effet est époustouflant presque surnaturel.
Sa maison-œuvre est ouverte au public de 1971 à 1988 et pendant des années il la modifie sans cesse pour la mener à un degré de perfection esthétique qui en fait la pièce maitresse de son œuvre. Dès 1988 il y vit seul et la transforme progressivement en bunker (il désignait les pièces comme secteurs d'une architecture défensive) et sa maison devient un lieu mental où il se ressource et trouve son inspiration dans une solitude complète.
En mars 1993 il décide de lui faire subir une "ultime transformation", qui équivaut pour lui à "une véritable renaissance": la destruction!
Les gravats de la maison sont exposés dans 976 containers chirurgicaux au CAPC-Musée d'Art Contemporain de Bordeaux.
Jean-Pierre Raynaud dans sa maison
Jean-Pierre Raynaud pendant la destruction de la maison en 1993
Musée d'Art Contemporain de Bordeaux: les gravats exposés dans des containers chirurgicaux
Cliquer pour voir les œuvres de Jean-Pierre Raynaud ICI

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire